Islam de plus en plus « non violent » : influence des programmes et des instructions officielles

Barbara Lefèvre, professeur d’histoire géographie critique des programmes et des manuels simplistes et déformés à propos de l’islam car ils ne montrent pas assez sa part de violence.
Elle cite les programmes : «les rapports entre le monde chrétien et le monde musulman ne se résument pas à des affrontements militaires» édictent les programmes. Sur la question des contacts, les instructions officielles appellent à «équilibrer» en ne donnant pas trop de poids à «l’étude des événements ayant tendance à mettre l’accent sur les contacts belliqueux».

Au delà des nombreux exemples qu’elle cite, il est possible d’avoir une approche quantitative de la question en partant des manuels disponibles en 2010 et de leurs versions plus récentes de 2016.

Il faudrait aussi apprendre à montrer ensemble la violence et la tolérance, comme éléments d’un même système culturel.

Mentions de la conquête violente :
2010 :
Trois manuels sur six manuels des grands éditeurs montrent que le Coran contient un appel explicite à un djihad militaire et conquérant.
Hatier, 5e, 3p13 ; Hachette, 5e, 3p16 ; Nathan, 5e, 3p14
2016 :
Tous les manuels des grands éditeurs de manuels scolaires ont supprimé cette référence au djihad. Le manuel Belin contient seulement un texte qui fait une allusion à la « guerre sainte » et au statut de dhimmi/protégé qui suit la conquête musulmane (Belin, 5e, 2016, 2p41).
Seuls deux manuels périphériques osent le faire; le manuel rédigé par une large équipe de professeurs pour lelivrescolaire.fr et celui dirigé par Dimitri Casali (qui en parle discrètement).

Mentions de la tolérance des musulmans.
2010 :
Tous les manuels citent le « Pacte d’Omar » qui aurait été accordé lors de la prise de Jérusalem en 638 mais qui n’est connu que par un texte du IXe siècle. Ils disent que cette déclaration permet aux chrétiens et aux juifs de conserver leurs biens et leurs cultes en échange du paiement d’un impôt. Quatre de ces manuels demandent aux élèves de souligner qu’il s’agit d’un acte de tolérance.
Belin, 5e, 5p13 ; Bordas, 5e, 5p21 ; Hatier, 5e, 3p11 ; Magnard, 5e, bp23
2016 :
Ils sont quatre sur six à citer des textes montrant la tolérance des musulmans : (Belin avec des chrétiens de Homs soulagés de la conquête musulmans 2p30, Bordas, Casali, Magnard).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *