Une politique d’assimilation à l’identité française est elle possible ?

C’est l’opinion de Bérénice Levet dans le Figaro.
L’assimilation pour tous pose cependant un problème logique et humain, celui de la liberté de l’esprit. Face à un discours de glorification ou de repentance, il y a aura toujours des adhésions et des refus. Face à un récit national, il y aura toujours des réticences et des nuances chez les uns ou les autres.
Par contre un enseignement de l’histoire qui serait capable de faire découvrir toute la richesse et la variété des personnages et des opinions présentes dans l’histoire de France aurait des chances d’être reçu plus largement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *