Corrigé du contrôle de Seconde sur les origines des Grecs

Questions.

/5 Présentez ces deux documents et montrez en quoi ils représentent les deux principales sources historiques disponibles pour connaître les débuts de l’histoire des Grecs et ce qu’ils nous apprennent.

. Les deux principales sources historiques sur les époques anciennes de l’histoire grecque sont l’archéologie et l’analyse des récits mythologiques ou héroïques. L’archéologie renseigne sur les traces matérielles des pouvoirs en place, sur l’existence de ville et sur les formes de l’agriculture. L’analyse des mythes donne des renseignements indirects sur des événements historiques, par exemple sur les rapports entre la Grèce continentale et la Crète avec l’histoire du roi Minos et du Minotaure dévorant des esclaves.

A quelles dates peut on rattacher ces documents ?

. Le palais de Knossos a été détruit vers 1350 avant Jésus Christ, les récits de l’Iliade se rapportent en partie à une guerre qui aurait eu lieu vers -1190, tout en décrivant la société du huitième siècle avant Jésus Christ, époques de l’auteur de l’Iliade sur un vase réalisé à l’époque de Pisistrate.

Quelles sont leurs limites ?

. Ces documents et ce dont nous disposons pour cette époque en général ne donne que des informations fragmentaires qu’il est difficile d’associer les unes aux autres, par exemple à propos de l’histoire de Thésée qui est difficile à relier avec celle d’Athènes et avec la destruction du palais de Knossos.

/5 Utilisez les pour décrire ce que nous savons des périodes d’avant et d’après l’invasion des « peuples de la mer », en particulier en ce qui concerne l’organisation de la société grecque de ces époques.

. Les ruines du palais de Knossos nous renseignent sur une société inspirée par les palais mésopotamiens car on n’y trouve de vastes lieux de stockage de nourriture qui permettent au roi de faire des réserves pour pouvoir les redistribuer en cas d’années de mauvaises récoltes. La société est donc centralisée, alors que celle que décrit le vase est une société de guerriers combatif et impulsif qui peuvent passer facilement du calme d’un jeu de société à des affrontements pour des motifs mineurs ou symboliques. Il s’agit d’une société beaucoup moins centralisée.

/5 Présentez aussi ce que nous savons sur les mêmes époques par d’autres lieux et d’autres documents.

Des tablettes d’argile retrouvée dans le palais de Knossos nous montrent qu’il peut être rattaché à la culture grecque par ses dieux et par le nom de ses dirigeants, soumis à une structure politique centralisée. D’autres sources permettent de combler en partie les vides de notre documentation. L’analyse des couches successives du tell de Troie et de ceux des villes des environs montrent une vague de destructions à la fin du XIIe siècle avant Jésus Christ qui peut être rapprochée de l’histoire de la guerre de Troie. Celle-ci précède de peu d’autres traces archéologiques de destructions similaires et qui ont livré aussi des textes à propos de l’invasion des « peuples de la mer ». La période qui suit ces invasions est cependant mal connue en général.

/5 Question de cours.

Présentez les principaux repères chronologiques à propos du peuple d’Israël.

. Ces repères ne sont pas toujours bien connus car la correspondance précise entre le récit biblique et les traces archéologiques est difficile à réaliser. On conserve des traces d’échanges de population entre l’Égypte et le Moyen-Orient à la fin du deuxième millénaire avant Jésus Christ qui pourraient être rapprochées de l’histoire des Hébreux. Vers -1200 on trouve une augmentation de la population au pays de Canaan, accompagné de maisons parfois en forme de tentes nomades et d’une disparition de la consommation de porc qui est vraisemblablement une conséquence de la religion des hébreux. Un pharaon prétend avoir détruit le peuple d’Israël en -1207. On peut ensuite considérer qu’un royaume de David a été mis en place vers l’an 1000 avant Jésus Christ. Le royaume d’Israël a été détruit en -722 par les Assyriens. Les textes bibliques ont sans doute été mise en forme après cet événement. Le royaume de Juda l’a été en -586 par les Babyloniens et les Israélites ont été exilés en Mésopotamie. Ce sont les Perses qui ont permis aux israélites de revenir en -538.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *