Fillon exagère sur les programmes d’histoire : la lettre, l’accent et les Décodeurs du Monde.

Article très intéressant et un peu exagéré à son tour du Monde à propos de la toute récente préoccupation de François Fillon à propos des programmes d’histoire.
Selon François Fillon ce sont les élèves qui “ignorent des pans de leur Histoire ou pire encore apprennent à en avoir honte ?”. Le Monde a raison de rappeler que les programmes couvrent des aspects très larges de notre passé, en citant des travaux de chercheurs comme Patricia Legris.
On peut se demander d’où vient l’apprentissage de la honte de notre histoire? Pour Le Monde, les programmes en parlent peu, avec seulement deux chapitres sur l’esclavage.
La lettre des programmes ou des manuels ne parle pas de “honte” du passé, mais elle donne un accent de repentance en soulignant certains aspects.
Le projet de programmes parlait de “monde dominé par l’Europe”, le texte définitif demande d’étudier les “traites négrières” puis “le fonctionnement d’une société coloniale”.
Le livre L’histoire politisée? Réformes et conséquences essaye aussi d’aller plus loin que le projet de François Fillon qui pose côte à côte les éléments du “récit national” qu’il veut retrouver pour en déduire une nouvelle unité pour l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *