L’histoire fabriquée? site Guerre et conflits

Guerres et conflits « Ce livre fait, à notre sens, absolument partie de ceux qu’il faut lire sur la question. » « Une véritable analyse de ce que nos enfants apprennent, … et n’apprennent pas. ».
Ce blog fait un résumé du chapitre sur les soldats de la Grande guerre et conclut ainsi :

« Il met … en relief une orientation générale politique et culturelle (citant l’auteur des manuels chez Belin : « Les manuels diffusent les valeurs que les programmes drainent : ils sont prorépublicains, proeuropéens, pour l’équilibre social et la diversité culturelle »). [et conclut] qu’il s’agit de « manuels souvent peu ouverts au pluralisme et à l’esprit critique », qu’ils sont « un révélateur de notre âge du renoncement » et qu’ils privilégient « angélisme et dévalorisation de l’action ». Ils traduisent le « déracinement et [le] refus des héritages culturels européens » et favorisent le « progressisme comme école du consentement à ce qui existe ».
Sa conclusion n’est … pas manichéenne : « Nous avons finalement trouvé dans les livres d’histoire d’aujourd’hui une proportion, encore trop faible, mais réelle, de documents qui donnent une vue plus libre, plus large et plus ouverte à la variété de l’histoire humaine ». »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *