Oubli du “roman national” et oubli de l’histoire des régions

Les nouveaux manuels d’histoire suivent souvent ceux qui critiquent le “roman national” qu’auraient raconté les instituteurs de la IIIe République. Ils réduisent la place des grands personnages et soulignent souvent les violences commises par les français, en particulier dans les colonies.

Cependant ces manuels restent marqués par la logique centralisatrice de l’école de nos grands pères sur un point. Ils ne soulignent jamais les particularités de l’histoire de telle ou telle région.

Le nouveau programme de seconde demande par exemple de parler de la “chrétienté médiévale”, et les manuels n’en profitent pas pour souligner que la “Paix de Dieu” a été principalement soutenue par des évêques aquitains, autour de Poitiers et de Limoges.

Ces manuels ne soulignent pas non plus que c’est cette même région d’Aquitaine qui a abrité la naissance de la culture courtoise, avec des troubadours tels que Bernart de Ventadour.

Plus de détails au sujet des troubadours et d’Aliénor d’Aquitaine dans “L’histoire fabriquée?“, pp 63-64  Image Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *